Comment lancer un web service sans se ruiner

0
202
Conseils pour créer un service web

L’envie d’entreprendre peut arriver à n’importe quel moment dans une vie. Malgré tout, il y a des domaines d’activité qui sont plus accessibles que d’autres au regard de l’aspect techniques et des coûts d’investissement.

Pour ce billet, nous avons volontairement choisi le cas de la création d’un web service car c’est l’exemple qui réunit tous les aspects de la création d’une entreprise avec des coûts bien moindres que pour la plupart des entreprises physiques.

En clair, presque tout le monde peut se lancer sur internet avec des moyens financiers limités. Ce qui signifie également des risques de perte moins élevés que pour des projets plus classiques. Tout dépend de la complexité du web-service évidement !

L’étude de marché

Comme pour toute création d’entreprise, il est primordial de procéder à une étude de marché pour déterminer si le produit que vous voulez vendre intéresse vos clients.

Cette étape est crucial car elle vous permettra de savoir si votre idée est viable ou non.

Mais aussi, vous pourrez également réadapter votre idées de façon à coller au mieux aux attentes de vos futurs clients.

L’estimation du coût du projet

Ça y est, vous êtes certain que votre projet aura des clients mais maintenant, il va falloir chiffrer sa mise en place.

Pour ce billet, nous excluons le coût des extras (comptable, ) pour se concentrer uniquement sur le chiffrage technique du projet.

Le cahier des charges

Pour éviter les mauvaises surprises mais aussi pour gagner du temps (on le sait, le temps c’est de l’argent), il est vivement conseillé de faire un cahier des charges complet. ce dernier, vous devrez le transmettre aux différents prestataires (avec des clauses de confidentialité évidemment) afin qu’il puissent comprendre votre projet et ainsi se projeter sur la charge de travail nécessaire à sa conception.

Comparez les devis

N’hésitez pas à mettre en concurrence différents prestataires. Le but étant de multiplier les devis mais aussi, de faire ressortir d’autres aspects liés à ce prestataire :

  • Sa réactivité
  • La compréhension du projet
  • La technologie utilisée
  • Sa disponibilité
  • Sa force de proposition
  • etc…

Choisir le bon prestataire, au delà du prix, vous mettra dans de bonnes conditions pour lancer votre web-service dans de bonnes conditions.

Le financement

Quel que soit le projet, il existe tout un tas de solutions pour le financer. Selon sa nature, certaines solutions vous seront accessibles.

Les aides et subventions

Que ce soit au niveau des régions, des collectivités territoriales, de l’état ou d’associations, il est possible d’être éligible à un certain nombre d’aides.

vous pouvez touver une liste très complète des différents dispositifs d’aides financières sur le site de l’AFE.

Les fonds propres

Si vous en avez, faut-il ou non utiliser son épargne pour financer un projet professionnel ?

Pour en savoir plus sur ce point, n’hésitez pas à visiter ce lien. qui vous aidera sûrement à mieux comprendre le poids de vos fonds propres sur le lancement de votre projet.

Les emprunts bancaires

Dans le cas où vous ne disposeriez pas de la somme nécessaire pour lancer votre projet de création de web service, et que les aides et autres subventions – en cas d’éligibilité – ne suffisent pas, vous pouvez aussi emprunter de l’argent auprès d’établissements bancaires ou d’organismes spécialisés en prêt d’argent.

En sachant que c’est le taux d’intérêt qui déterminera le coût total du crédit, mieux vaut choisir l’organisme de prêt qui vous propose les meilleurs taux.

Et pour y arriver, le plus simple est de comparer les offres sur un site spécialisé !

Conclusion

Vous l’aurez compris, si la création d’un web service peut permettre de se lancer dans le monde de entrepreneuriat à moindre coût, elle n’échappe pas aux problématiques classiques des démarches logiques d’une création d’entreprise. soyez méticuleux dans votre réflexion en prenant en compte tous les aspects qu’imposent une entreprise rentable : cadre légal, intérêts des clients potentiels, tarifs, business model, service clients, comptabilité, etc…

À lire aussi :

 

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser un commentaire