Les réseaux sociaux, booster d’audience pour les medias traditionnels

0
1618

L’information circule massivement sur les réseaux sociaux. Il est intéressant de voir comment les radios se servent des réseaux sociaux afin de fidéliser leurs auditeurs par exemple, ou encore pour booster leur audience.

En radio, la mesure de l’audience prend en compte tous les usages, quel que soit le mode de consommation : online ou offline. De ce fait, les radios ne cherchent pas du visiteur unique mais de *l’internaute auditeur*. Aujourd’hui, 12 % des auditeurs de Radio France consomment la station sur support numérique (ordinateurs, tablettes ou smartphone).

La vision est privilégiée par rapport à l’audition. L’auditeur se concentre uniquement sur ce qu’il entend quand il allume la radio. Ce processus est modifié lorsqu’il devient internaute du site de radio, car au moment où il arrive sur la page d’accueil, il perçoit tout d’abord les éléments visuels, puis les éléments sonores s’il y en a.

Avec l’apparition d’Internet dans la communication des radios, on agit davantage sur le concret. Moins d’imagination mais davantage d’attractivité.

On parle désormais de « guerre des audiences » sur les réseaux sociaux. Par exemple, NRJ et Fun Radio revendiquent leur prédominance sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter ainsi que sur les nouveaux supports numériques. En 2013, les deux stations musicales ont communiqué leurs chiffres sur ces deux réseaux sociaux. Ils revendiquent la première place avec le maximum de fans sur le page. C’est NRJ avec 2.2 millions inscrits sur sa page officielle qui est le plus présent sur Facebook devançant Fun radio et Skyrock 1.5 millions environ, les pages des émissions demeurent aussi en grande augmentation. En effet, l’auditeur peut suivre en direct ce qui se passe dans l’émission qui l’écoute ainsi la page fan de C’Cauet surNrj va bientôt atteindre les 2 millions de fans , Guillaume radio 2.0 (800 K) et Bruno dans la radio le matin sur Fun(167K). L’auditeur est donc en interaction avec les différents médias et ne reste plus uniquement figé sur un média.

Fun Radio indique que l’écoute de ses programmes sur les nouveaux supports
numériques représente désormais 13% de son audience quotidienne totale.

Le plus de l’article : Open Radio sur les réseaux sociaux !

A la rentrée 2013, l’équipe d’Audio Research s’affiche sur les réseaux sociaux et en particulier affiche son célèbre logiciel *Open Radio*. Désormais, les utilisateurs peuvent suivre l’actualité de cet automate sur Facebook, sur Twitter et même sur une chaine YouTube dédiée. Une présence accentuée sur les réseaux sociaux qui permettra d’échanger plus facilement avec l’équipe des développeurs, d’interagir avec les utilisateurs et de découvrir *Open Radio* en fonctionnement dans plusieurs dizaines de studios de radio.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser un commentaire