Mobilisation sur les réseaux sociaux

2
24

Vous connaissez tous mes supers amis Facebook et Twitter,  leaders du monde des réseaux sociaux et du partage de centres d’intérêt… Mais savez-vous qu’ils permettent parfois de servir une bonne cause ?

 

Une histoire peu banale…

Tout a commencé avec un tweet posté par Lauren Bishop Vranch, dans lequel la londonienne diffuse la photo d’un ours en peluche, visiblement perdu, qu’elle a retrouvé dans un train, gare de King’s Cross. Plutôt que de le laisser aux objets perdus, où il avait peu de chance d’être retrouvé, Lauren a décidé de retrouver son propriétaire…
Tel un détective digital, elle a posté tout le week-end de nombreux tweets et photos de l’ours afin de retrouver son possesseur.

L’impact du web

C’est alors que la magie des réseaux sociaux a opéré ! Son premier message a été retweeté plus de 6 200 fois, et le hashtag #lostbear (« ours perdu » ) a été utilisé près de 1 600 fois par les internautes.

La photo de la fameuse peluche a ensuite été postée sur Facebook, où plus de 8 000 utilisateurs l’ont également diffusé.
Ce fut donc grâce à cette immense mobilisation sur les réseaux sociaux que finalement, Phoebe, la propriétaire de cet ours, a finalement pu retrouver sa peluche !

C’est donc une bien belle histoire qui nous rappelle d’autres mobilisations digitales… On peut ainsi se souvenir des nombreuses pages, groupes et photos créés en soutien aux jeunes Marocains poursuivis pour avoir publié l’image d’un bisou portant « atteinte à la pudeur ».

Moi j’ai trouvé cette histoire très touchante… Et vous ?

2 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire