Les activités manuelles et l’essor du digital

0
16
Facebook et sa stratégie

Dans l’univers du Do It Yourself (fais-le toi-même), c’est-à-dire des activités consistant à créer des objets soi-même de façon artisanale, force est de constater que l’heure est à la modernisation et à une utilisation plus judicieuse et réfléchie des multiples possibilités offertes par le numérique. Bien connue de toutes les tricoteuses en herbe, adeptes des écharpes ajourées ou des napperons au crochet ; l’enseigne Phildar, spécialiste toutes catégories confondues de la maille et du jacquard se refait une beauté en utilisant le numérique pour créer du lien social mais aussi et surtout pour permettre à toutes les aspirantes au pull over « c’est moi qui l’ai fait », de pouvoir s’essayer à l’aiguille et au lainage, avec entrain et facilité…

Le fil à tricoter prend du galon

Aiguilles en bois de bambou, gros fils pour se passer des aiguilles, kits tout en un pour créer une pièce soi-même de A à Z, fiches techniques ou encore vidéos en ligne, la nouvelle stratégie de Phildar a pris un sacré coup de pep’s et fait voler en éclat son image de boutique poussiéreuse pour mamies. Un véritable tournant pour cette entreprise tenant la dragée haute à ses concurrents, et ce, depuis plus d’un siècle.

Broderie, mercerie ou tricot, l’image de la mamie vieillissante enfilant des mailles sur le banc du parc municipal est bel et bien révolue.

Du tricot en version réunion 3.0

En conseillant ses clientes et en leur offrant des solutions à portée de smartphone sous forme de vidéos et d’un magasin en ligne, le géant du chandail de notre enfance entend bien se rapprocher de son public mais surtout élargir sa cible en donnant une image totalement nouvelle des activités manuelles, notamment du tricot.

Raphia, gros fils, fil néoprène, le tricot rapide et pratique revient en force pour permettre à chacune de profiter d’une activité ludique bien loin de l’image rébarbative et très technique du tricot de nos grands-mères. Phildar va à la rencontre de son public potentiel en proposant des réunions chez un particulier, destinées à présenter ses produits et à faire partager une expérience de tricot inoubliable.

En jouant sur la sensibilité féminine, ces petits malins du marketing affectif, parlent aux jeunes mamans comme aux nouvelles grands-mères, impatientes de pouvoir hisser haut leurs talents de tricoteuse en exhibant à la maternité des petits chaussons en laine ou encore un petit cardigan.

Transparence à tous les étages, magasins digitalisés et vente à domicile, le tout sur fond de Do It Yourself, le nouveau concept Phildar va en décoiffer plus d’une ! Tous au tricot en mode 3.0 pour la rentrée 2015 !

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser un commentaire