La reconnaissance faciale… via Match.com

0
19

Bridget Jones en mal de romance : Bonjour !

Si comme cette égérie de la trentenaire moderne et désespérément addict aux relations foireuses vous aspirez à inlassablement reproduire le schéma de l’inexistence d’épanouissement en couple à collectionner les sosies de votre ex, Wisella a ce qu’il vous faut. Faites plaisir à votre mère en lui ramenant une fois de plus le gendre idéal qu’elle a tant chéri et prenez rendez-vous chez le psy pour explorer votre moi intérieur. Il va sans dire que si vous trouvez cette invention géniale c’est qu’en plus d’être givrée, vous êtes totalement maso. Je vous explique…

« Une agence matrimoniale qui fait flipper»

L’invention de la technique de la reconnaissance faciale nous a tout d’abord laissé bouche bée : waouh… un mec était capable d’inventer un truc tout droit sorti des meilleurs séries de science fiction. Garant de la sécurité, compagnon de bord de l’espionnage, la reconnaissance faciale commence à montrer doucement sa dangerosité… et ses débordements.

Match.com vient d’annoncer son probable partenariat avec Three day rule, un service 100 % personnalisé et adapté qui nous rappelle les sites de rencontres on line… sauf que l’idée est de vous filer des rencarts avec la photocopie de votre ex….gloups !

« Bienvenue en enfer »

Pour la coquette somme de 5000 dollars les six mois, le paroxysme de la déviance amoureuse a visiblement un coût. Ces spécialistes de l’amour version duplicate vous embarquent pour une plongée dans le passé.

Surfant sur l’idée que chacun d’entre nous est attiré par un type particulier d’homme, ce masochiste en puissance appuie là où ca fait mal en nous offrant un retour en arrière et une aventure nostalgique. Que vous soyez plutôt grand blond aux yeux bleus ou brun ténébreux au faciès latino, n’ayez crainte, vous allez enfin pouvoir tomber amoureuse en mode copyright.

Perso, je souhaite un bon courage et une psychanalyse efficace à toutes celles qui tomberont dans le panneau.

 

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser un commentaire