La fin de l’individualité made by Skinneepix

0
18

La mode du Selfie, vous connaissez ? Evidemment oui. A l’époque de la surexposition de soi, s’afficher en toutes circonstances sur les réseaux sociaux est de bon ton. Sauf que voilà, on n’est pas toutes aussi photogéniques et glamours que Scarlett Johansson. Marre de faire les yeux de biche et la bouche en cul de poule sans résultat ? Après Photoshop qui nous fabrique un physique de star et nous permet de nous inventer un séjour aux States, voici Skinneepix, la nouvelle appli qui hante les stores. Mais de quoi parle-t-on ? Tour d’horizon du dernier régime 100 % technologique, et sans effort…

Une appli au service de notre narcissisme

Pour 0,99 dollars, cette appli dernière génération nous promet l’eldorado. Mieux que WeightWatchers, Montignac et toute la clique, vous allez pouvoir vous contempler avec 7 kilos de moins, tout en continuant à dévorer un petit éclair au chocolat en fin de repas. Skinneepix retouche vos photos pour, soi-disant, améliorer votre apparence et surtout, vous aider à prendre confiance en vous. Mais bien sûr…

Cette folie de l’apparence parfaite, dont on nous rabat les oreilles, ne favorisera-t-elle pas les dérives alimentaires adolescentes ? L’acceptation de soi n’est elle qu’un lointain souvenir ? Pour être « In », on nous demande de nous exposer, mais attention, c’est pas comme chez mac do «  On ne vient pas comme on est »…. On se retouche mesdames, rien que ca !

Uniformisation quand tu nous tiens

Mais jusqu’où cela va-t-il aller ? Tous pareils, voilà ce qui nous attend. Au pays de la standardisation, l’individu étouffe, tel un Playmobil des temps modernes, il devient à l’image de son voisin. Le selfieaddict nouvelle génération est en passe de devenir un clonage version 2.0.

A quand une appli pour lutter contre la bêtise, faire semblant de manger et d’être bronzé, ou tout simplement pour multiplier les pains ? Application d’un intérêt plus que minime, Skinneepix va certainement faire un tabac dans les cours de récré… mais non sans risques. Il n’est pas encore né celui qui me fera entrer dans le moule. De mon individualité et de ma différence je fais une richesse, et vous invite à faire de même.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser un commentaire