Wisella : la femme chocolat

0
13

Mon ami, mon amour… mes emmerdes, tel pourrait être le synopsis de ma relation fusionnelle avec le chocolat… dans tous ses états. Partenaire fidèle de mes moments de déprime, compagnon réconfortant en cas de petite baisse de régime mais aussi ingrédient magique des meilleures recettes de l’espace, le chocolat, à croquer, en dessert, à tartiner ou à faire fondre dans du lait chaud… j’avoue… je ne pourrai JAMAIS m’en passer, même quand mon pèse-personne prend ses airs boudeurs. Le chocolat c’est vraiment un truc de fille à goûter et dévorer sans aucune modération. A bas les régimes, haro sur les comportements raisonnables, je vous emmène pour une plongée cacaotée des plus épicuriennes….

 

Comme une envie de chocolat…

Noël, Pâques, l’anniv de la frangine, le p’tit cadeau qui passe bien, la tablette à glisser dans son caddy, la mousse qui fait mouche, l’éclair pour réconforter la copine larguée, bref, les vertus du chocolat sont indiscutables quelle que soit la situation. Pour ma part, j’ai décidé d’user et abuser de l’univers chocolaté.

Passion qui ne date pas d’hier, autant dire que j’ai pas mal de bagage en la matière, je sais de quoi je parle, je suis une fervente défenseuse de la cause des adeptes d’une vie à la Charlie.

Expertes ès chocolaterie… voici mon Top 5 des délices chocolatés à grignoter en toute occasion…

 

Passion, gourmandise et plaisir…

Au praliné, à la noisette, à la ganache, noir, blanc, au lait … le chocolat se décline à l’envie pour satisfaire les plus gourmets :

  • Chocolat noir à 70 % au piment d’Espelette : une tuerie, je pourrais m’en enfiler une tablette par jour
  • Chocolat noir au sel de Guérande : miam : un cocktail explosif en bouche… ne pas l’avouer à son médecin !
  • Chocolat, toujours noir, c’est mon préféré fourré à la pate d’amande… bonjour le sucre mais qu’est ce que c’est bon !
  • Un classique du chocolatier : celui au lait fourré praliné, façon escargot de Noël : alors celui là j’ai arrêté de compter, j’en ai toujours à portée de papilles
  • Et le dernier… qui n’en est pas vraiment un mais qui me transporte en enfance à chaque fois que je le laisse fondre sous la langue… le chocolat blanc, mais uniquement le Galak…. Allez savoir pourquoi…

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser un commentaire