USA : quand les campagnes se mènent sur la toile

0
601
Elections reseaux soiaux

Le monde entier a retenu son souffle le 9 novembre dernier, au fur et à mesure que la réalité s’écrivait. En effet, personnage des plus controversés, Donald Trump n’en a pas moins gagné la course à la présidence du Pays aux Cinquante Étoiles, et ce, à grands coups de tweets !

Quelle est la nouvelle utilisation des réseaux sociaux ?

Les campagnes électorales aujourd’hui se mènent aussi bien lors de meetings et de débats télévisés que sur les réseaux sociaux. Il suffit en effet de regarder avec un peu plus d’attention ce qui se passe sur la toile pour le comprendre. Si en 2000, seul 1 américain sur 4 suivait l’information par le biais des réseaux sociaux, aujourd’hui, ce sont quelque 65% des votants états-uniens qui ont suivi la campagne sur le web. Et force est de constater que cette nouvelle utilisation des réseaux sociaux n’est pas sans intérêt, ne serait-ce que d’un point de vue financier. En effet, le New York Times a évalué que la couverture médiatique dont a bénéficié Donald Trump par le biais de ses tweets controversés équivaut à cinq fois l’argent investi pour sa communication de campagne !

#Grab them by the… tweet !

Alors que Barack Obama peut se targuer d’être l’instigateur du second tweet le plus partagé de la planète (780 000 retweets), son successeur, Donald Trump, a lui mené la campagne 2016 du bout des pouces. En effet, avec 10 millions de followers sur Twitter et 9 millions sur Facebook, il a, et de loin, gagné la première place en ce qui concerne la course aux retweets pour cette édition de la course à la Maison Blanche. Ainsi, entre Trump, Clinton et Sanders qui ont tous partagé avec la même assiduité au cours de leurs campagnes respectives, c’est le nouveau président qui a gagné les cœurs avec 4 fois plus de retweets que sa concurrente démocrate !

Certes, il a animé la planète de réactions virulentes, mais une polémique, même de mauvais fond, reste une publicité de taille !

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser un commentaire