Facebook s’essaye aux messages éphémères

0
786
Facebook VS Snapchat

Alors qu’en 2013 les dirigeants de Facebook remarquent le potentiel d’un réseau social concurrent, Snapchat, l’envie n’est pas dissimulée de racheter la marque, et son concept. Tentative stérile, l’Application aux messages éphémères tient trop à son indépendance pour fléchir devant le mastodonte à la bannière bleue. Près de deux ans plus tard, l’application additionnelle à Facebook, Messenger, s’habille d’un nouvel onglet, qui permettra de donner une date d’expiration à ses messages. Explications…

Snapchat, késako ?

Vous n’avez jamais entendu parler de Snapchat ? Application réservée aux smartphones, il s’agit là de la possibilité d’envoyer à un ou plusieurs amis une photo ou une courte vidéo, qui, une fois visionnée, s’autodétruira dans les secondes qui suivent. Clairement inspirée des aventures des « Missions Impossibles », cette application permet entre autres d’avoir un effet à rebours, insistant plus sur l’effet produit par le message, plutôt que le plaisir de garder un message précieusement sur son smartphone.
Rapprochant l’expérience à celle d’une conversation, où les mots s’étiolent ou marquent en fonction des interlocuteurs, Snapchat connait un réel succès auprès des jeunes.

« Ce message s’autodétruira … »

Bien conscient du potentiel de l’application, Facebook avait tenté de s’approprier les services de l’application au logo fantomatique, avant de se heurter à un refus catégorique. Ainsi, près de deux ans plus tard, la France fait office de terrain d’essai pour une nouvelle fantaisie utilitaire : la possibilité de donner une date d’expiration à ses messages, les Slingshots. Il s’agit d’une durée de visionnage possible, d’une durée d’une heure. Parce que voir ses messages gravés dans le marbre peut pour beaucoup s’avérer contraignant, la possibilité de choisir entre un message éternel et un message éphémère pourrait bien signer la fin de Snapchat.

Réseau social le plus utilisé de la planète, Facebook est déjà propriétaire d’un grand nombre de labels, comme par exemple Whatsapp, application permettant de communiquer par messages via le net. Il ne nous reste donc plus qu’à attendre de voir les retombées d’une telle initiative, qui avait déjà été tentée, en juin 2014, sans succès.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser un commentaire